Connectez-vous S'inscrire
Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes
 
Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes
   

Ouvriers paysans et inversement



Les agriculteurs du bassin de l’Argentière et des vallées adjacentes ont largement convoité les emplois qui se présentaient à Péchiney pour compléter leur revenu agricole. En cette période des Trente Glorieuses, l’attractivité pour un travail salarié était fréquente dans la mesure où les besoins en matière de mécanisation nécessitaient de l’argent frais pour éviter l’endettement. Etre paysan-ouvrier n’était pas de tout repos car c’était un double emploi et une double journée. C’était aussi subir les invectives des cadres de l’entreprise qui reprochaient aux paysans ouvriers de ne pas être assez rentables vu la fatigue accumulée par cette double activité. Se profile derrière ce documentaire le clivage entre deux métiers de laborants que tout semblait opposer en cette période de guerre froide, les ouvriers et les paysans.
 
Réalisation : Katia Kovacic
Production : Centre de l’Oralité Alpine (Conseil général des Hautes-Alpes), Commune de l’Argentière-la-Bessée et Musée muséum départemental (photographies)

Durée : 11’16
Décembre 2011
 
Avec les témoignages et les voix de Louis Faure-Geors, Fernand Celse, Auguste Toye et René Pellegrin

Louis Faure-Geors - Crédit Photo Gérald de Viviés
Louis Faure-Geors - Crédit Photo Gérald de Viviés






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Septembre 2016 - 18:12 Le Claps, droit de cité

Vendredi 22 Mai 2015 - 22:22 L’eau du changement

Vendredi 22 Mai 2015 - 22:16 Conducteur d’eau

amasse-mousse | auteurs | travailler | rêver | raconter | parcourir | aménager | habiter

     

Twitter
Rss
Newsletter
Réalisation et gestion du site :
Recevez gratuitement "la niouze qui roule", inscrivez-vous ici :