Connectez-vous S'inscrire
Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes
 
Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes
   

L'utilisation du tracteur dans les Hautes-Alpes - 1940-1975

Pascal Perrot & Denis Richard



Utilisation du tracteur - collection privée
  • Utilisation du tracteur - collection privée
  • Utilisation du tracteur - collection privée
  • Utilisation du tracteur - Foire de St Bonnet 2013
  • Utilisation du tracteur - Foire de St Bonnet 2013
  • Utilisation du tracteur - Foire de St Bonnet 2013
L'utilisation du tracteur dans les Hautes-Alpes
1940-1975
 
 
Dans le cadre du Plan Monnet (1947), l’agronome René Dumont soutient que « c’est l’ensemble de notre civilisation rurale et même le type de paysan, qui va être bouleversé par le tracteur». La mécanisation agricole va en effet contribuer au passage d’une organisation paysanne des territoires vers une économie agricole, technique, spécialisée et organisée. 
 
Le tracteur est arrivé avant guerre dans le département des Hautes-Alpes pour se cantonner essentiellement dans le Val de Durance mais son extension sur l’ensemble du territoire haut-alpin est rapide dès l’adoption du Plan Monnet ; seules les communes les plus en altitude en feront l’acquisition tardivement, soit dans les années 70. Le tracteur est un symbole du développement de l’agriculture et son évocation a tendance à masquer les autres évènements qui ont marqué les territoires, le tissu social, l’économie et le corporatisme agricoles au moment de sa diffusion dans les exploitations, notamment l’émergence de la JAC, le développement des intrants, les remembrements, la place des femmes dans le milieu agricole, les Zones-témoins…
 
Le Centre de l’Oralité Alpine du Conseil Général des Hautes-Alpes a engagé une collecte orale sur l’arrivée du tracteur dans le département auprès d’une trentaine de témoins qui ont vécu directement cette intrusion mécanique dans les exploitations de l’époque. Les collecteurs du Centre de l’Oralité Alpine ont largement contribué à ces collectes.
 
Trois POM ont été construites pour traduire la force de cette intrusion nouvelle dans la société agricole de l’époque. Cette première POM augure les suivantes !
 
Réalisation POM : Denis Richard 
Montage sonore : Pascal Perrot, Studio Alys
Témoins : nombreux agriculteurs et concessionnaires du département
Collecte orale et scénario : collecteurs du COA (sous la houlette de Marc Mallen)
Crédit photographique : Denis Richard
Production : Centre de l’Oralité Alpine (Conseil général des Hautes-Alpes)
Durée : 9'34
Novembre 2013
 







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 9 Mars 2016 - 17:52 ​Semons la diversité

Vendredi 22 Mai 2015 - 22:28 Un homme, une vie

amasse-mousse | auteurs | travailler | rêver | raconter | parcourir | aménager | habiter

     

Twitter
Rss
Newsletter
Réalisation et gestion du site :
Recevez gratuitement "la niouze qui roule", inscrivez-vous ici :