Connectez-vous S'inscrire
Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes
 
Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes
   

​Mémoire du tourisme social dans les Hautes-Alpes

Sophie KAHN & Julia MONTREDON



Le rôle du tourisme social sur le département des Hautes-Alpes n’a jamais été reconnu à sa juste valeur, plutôt minoré pour ne pas heurter les canons d’un tourisme d’excellence. Pourtant, sans la masse des touristes adultes et enfants générée par la présence des centres, des colonies et des classes de découverte, les niveaux de rendements touristiques n’auraient certainement pas été les mêmes pour les Hautes-Alpes. Hormis l’impact financier, le tourisme social a joué pleinement son rôle en matière de maintien d’un tissu social et économique, voire d’une ouverture des territoires à des cultures différentes en raison du rôle drainant que ce type de tourisme a joué dans le département en matière de population issue d’autres départements voire d’autres pays. Aussi, la fermeture de nombres de ces "colonies" ou "villages" de vacances laisse des vides, pas toujours visibles de façon immédiate, mais dont les conséquences économiques et sociales sur le territoire se ressentiront à court et moyen termes.
Le travail de collecte engagé en 2015 sur le tourisme social a permis de constater que les structures d’accueil dans le département ont souffert depuis quelques années d’une décrue de clientèle, du renforcement des réglementations et de la mainmise de l’accueil par des grands groupes financiers, sans oublier le rôle d’internet en matière de réservation et de tropisme des clients. Beaucoup d’hôtels ont fermé et se sont transformés en résidence de location, des centres de tourisme social sont à l’abandon et les hébergements connaissent également des mutations structurelles et économiques non négligeables. Cette POM raconte la grande épopée du tourisme social dans le département et, sans en signifier la fin, en augure les mutations.

Fiche technique

Réalisation : Sophie KAHN
Scénario et suivi de réalisation : Julia MONTREDON
Photographies originales : Adrien PERRIN
Crédit photographique et vidéo : Elsa WURSTEISEN, Sophie KAHN, U.C.P.A., Centre de Romainville et Archives départementales des Hautes-Alpes
Collecte orale : Elsa WURSTEISEN, Julia MONTRDON, Jacqueline DENUT, Anne-Sophie PICO, Gabriel CARNEVALE et Marc MALLEN
Témoins : François ASSENSI, Jean-François BENE, René BOREL, Colette DANIEL, Jean et Monique DAVID, Bruno FAURE, Yves GIMBERT, Françoise GIRAUD-GUIGUES, Patrick GONNET, René GONSOLIN, Michel GRECHEZ, Jean HERCMAN, Gérard LADOUX, Danielle MASSE, Claude MENANT, Camille PETRUCCI, Jacques REGUIS, Jean-Paul REYNIER, Gilles ROSTAING, Danielle SBAHI, Jean-Charles SICARD, Vincent TONNELIER, Nicole VERITE, Béatrice et Claude WURSTEISEN
Production : Centre de l’Oralité Alpine
Avril 2016
14’32






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Octobre 2017 - 16:45 Patience et belle allure

Mercredi 26 Avril 2017 - 09:02 Appelez-nous, on va faire un atelier chez vous !

amasse-mousse | auteurs | travailler | rêver | raconter | parcourir | aménager | habiter

     

Twitter
Rss
Newsletter
Réalisation et gestion du site :
Recevez gratuitement "la niouze qui roule", inscrivez-vous ici :