Connectez-vous S'inscrire

Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes

 

Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes

   
travailler
C’est le lot de beaucoup . Il faudrait distinguer travailler la montagne au sens de la pente et travailler en montagne qui peut relever du choix sans avoir un lien plus grand que ce simple désir d’être à distance pour un travail qui n’est pas nécessairement en rapport avec la montagne. Ici évidemment il y a les deux et certainement plus.

Patience et belle allure

Fragments du quotidien des femmes de guide
Il est toujours difficile de qualifier ce titre de « femme de » sans le connoter d’un soupçon de misogynie lié à la définition d’un soi par l’autre. Et lorsque cette « femme de » l’est d’un homme qui brave les éléments, qui s’expose au danger, à la difficulté mais aussi au plaisir d’être là-haut, loin de l’adversité et du stress du quotidien, comment définit-elle sa place ?

Le Sauvage et le Domestique : Berger d’abeilles

Depuis le milieu des années 80 et la présence de l'acarien Varroa, l'importation massive d'abeilles pour le remplacement des colonies mortes pendant l'hivernage a conduit à un métissage aux conséquences inquiétantes : la lignée évolutive naturelle, l’abeille noire, endémique, disparaît dans l'indifférence la plus totale.

Le Sauvage et le Domestique : La vigne, liane des forêts

Cyrille Copier expérimente depuis 2010 les principes de la biodynamie dans ses vignes. Renouant avec des pratiques basées sur l’observation et la connaissance du vivant, il cherche à s’accorder au développement naturel de la vigne, en référence constante à la plante sauvage d’origine et à son milieu.

​Le sauvage et le domestique - L'embroussaillement des pentes

Allons voir ailleurs, allons vers d’autres massifs, observons et comparons avec nos vallées alpines ! L'été 2014, Caroline Fontana et Jean-Pierre Vallorani sont allés à la rencontre des éleveurs ovins des monts d’Ardèche pour réaliser une étude sur le pastoralisme du Parc Naturel Régional du même nom ; les témoignages que Caroline a collectés mettent en évidence la résistance de l’homme pour habiter des territoires que des générations avaient façonnés et qui aujourd’hui sont progressivement gagnés par la broussaille

​Semons la diversité

De tout temps, les paysans, les cultivateurs, les agriculteurs ont produit leur propre semence afin de les réutiliser, les vendre, les échanger et de les façonner pour parfaire leurs qualités génétiques. Leur but était d’améliorer la production et d’affiner des qualités intrinsèques de goût, de rusticité et d’adaptation au territoire.

​L’influence de la Jeunesse Agricole Catholique dans les Hautes-Alpes

Peu mesurent l’importance dans les Hautes-Alpes de ce mouvement chrétien et rural que fut la Jeunesse Agricole Catholique ! Alors que traditionnellement la passation entre les générations paysannes s’effectue par imitation au chef de famille, pour certains jeunes nés dans les années 1930, la question de choisir son métier a pu se poser.

Le territoire des commerces de Serres

« Les clients locaux étaient fidèles, certains devenaient des amis, ils nous tenaient compagnie ». Beaucoup de paysans des alentours venaient se servir à serres.
Les commerces de proximité ont évolué petit à petit avec l’arrivée des touristes et la demande « plus pressée » des clients.

Les nouveaux gardiens

Apparemment immuable, le métier de gardiens de refuge évolue constamment en raison des demandes de la clientèle, des pratiques sportives, de la formation professionnelle, des normes sanitaires et environnementales, mais aussi et surtout, en raison des gardiens eux-mêmes qui ne cessent de faire évoluer leur métier.

​Turcs haut-alpins

Le 8 avril 1965, à la demande du patronat français, la France et la Turquie signent un accord de main d'œuvre. Cette date marque le début de l'immigration turque en France, qui atteindra son apogée dans les années 70. À l'instar du national, le canton de l'Argentière voit les premiers migrants turcs s'installer. Ils travailleront particulièrement dans les entreprises du bâtiment et créent rapidement leur entreprise de maçonnerie.

Portrait de René Souvion (3’54’’)

11ème partie Portrait de René Souvion (3’54’’) Il rentre à 17 ans à l’usine avant-guerre, en 1937 et il en sort en 1980. 43 ans de service et témoin de bien des changements

Ouvriers paysans du Planet

La « Nitro » à la Roche de Rame a contribué à l’embauche de nombreux ouvriers sur le bassin Nord de la Durance, et notamment des agriculteurs qui ont toujours tenté de conserver leurs deux activités

La bergère de Bonvoisin

Vincent VERRIER a réalisé cette POM ( petite œuvre multimédia ), à croquer, à la demande du Centre de l’Oralité Alpine et du Parc national des Ecrins.
Il l’a faite en ne connaissant pas la bergère.

Comptage des Aigles Royaux dans le Parc National des Ecrins 1ère Partie

Le comptage des aigles royaux dans le Parc National des Ecrins est une affaire de passion, d'admiration pour un oiseau, un emblème. La liberté, son vol majestueux, son action de prédation dans la chaîne écologique, ha si je pouvais voler comme un aigle...

Equipières : Valisère dans les Hautes-Alpes

La Maison Perrin installe en 1913 un atelier de gants de peau à Gap, rue Capitaine De Bresson, dans le but de renforcer la production de gants de mégisserie tout en la diversifiant par une production de gants d’étoffes et des articles d’habillement en tissu indémaillable.

Jérémy BONNABEL, bûcheron mobile, Champsaur

À la fin du lycée, il n’était sûr que d’une seule chose : il voulait rester ici, chez lui, dans le Champsaur.
Passionné par le bois, depuis qu’enfant son oncle l’emmenait en forêt, Jérémy a naturellement emprunté cette voie.
L’hiver, quand il ne peut plus être bûcheron, il est saisonnier à la station d’Orcières.

Cécile HABAR, bergère, Vallouise, cabane de Jas La Croix

Cécile, originaire de Grenoble, est bergère l’été et pisteur-secouriste l’hiver.
Elle est heureuse dans cette vie de montagnarde à distance des univers urbains dont elle est issue.
Le silence, la lumière, la simplicité, elle dit avoir besoin de cette vie en alpage avec ses bêtes et ses chiens.

Stéphane JULLIEN et Alice GRANET, gardiens du refuge des Bans, Vallouise

Stéphane et Alice sa compagne espèraient secrètement pouvoir un jour garder un refuge et en particulier celui des Bans.
La patience les a récompensés et les voici nouveaux gardiens qui expérimentent ce fonctionnement en site isolé, économes en tout par nécessité et peu à peu par conviction.

Francis MASSIEYE et André RICARD, anciens agriculteurs et ouvriers à l’usine du Planet, Chamcella, La Roche de Rame

Deux hommes issus du milieu paysan rentrent comme ouvriers à l’usine du Planet de la Roche-de-Rame mais tentent de garder une activité d’agriculteur dans la pratique... ou dans le cœur.

Lucie ZECCONI, agricultrice et professeure de lettres, Chauffayer, Valgaudemar

Une jeune femme abandonne son poste de professeure de lettres pour revenir dans le Valgaudemar où elle a grandi, et s’y rêver agricultrice, apicultrice, bergère...

Les commerçants et la clientèle de Serres

A Serres la plupart des anciens commerces étaient dans la rue Henri-Peuzin et au départ de la rue du Portail. La plupart était des épiceries. Jacqueline Denut, collectrice du COA, a engagé un...

La mécanisation de l’agriculture française au regard des agriculteurs haut-alpins

Dans le cadre des recherches engagées sur l’arrivée du tracteur dans les Hautes-Alpes, le Centre de l’Oralité Alpine a reçu l’appui iconographique et historique de Jean Cointe III, troisième d’une génération de concessionnaires, inventeurs et réparateurs de machines agricoles.

L’univers des autres

Avec Ijja Ben Brahim, Cheslaw Tworkowski, Lahoussain Jamal et Daniel Jouglard
Pour les immigrés venus travailler à Péchiney, les conditions sont parfois plus difficiles que pour les locaux. Rares sont ceux qui ne passent pas par des années sous-traitance avant d’être titularisés comme employés de l’usine.

On était sous la cheminée

Les brebis de la vallée ont eu la fluorose, les abricotiers de la Roche de Rame ont dû être coupés et quand la cheminée de l’usine de charbon ou de Péchiney tournait à plein régime, le linge était vite rentré !

Ouvriers paysans et inversement

Les agriculteurs du bassin de l’Argentière et des vallées adjacentes ont largement convoité les emplois qui se présentaient à Péchiney pour compléter leur revenu agricole. En cette période des Trente Glorieuses, l’attractivité pour un travail salarié était fréquente dans la mesure où les besoins en matière de mécanisation nécessitaient de l’argent frais pour éviter...

Repenser l’usage des plantes - Les plantes plaisir

Dominique est « cueilleuse » et utilise les plantes pour des usages tant médicinaux, culinaires que pratiques, décoratifs et ludiques ; les plantes lui ont été enseignées par son père et elle a perpétué ce savoir familial en l’enrichissant d’échanges avec des habitants des vallées briançonnaises et d’ailleurs

Les commerces de Serres

Serres, carrefour des routes et des vallées était dans les années 50/60 un lieu important de passage et de commerces. La commune est traversée par les anciennes routes nationales qui relient Grenoble...

Tournée avec un Garde-moniteur du Parc National des Ecrins

Le rendez-vous est fixé tôt ce matin sur le parking des Gourniers dans la vallée de Reallon ( Hautes-Alpes ), c’est avec le Garde-moniteur Damien Combrisson que nous partons en tournée !

L'utilisation du tracteur dans les Hautes-Alpes - 1940-1975

Dans le cadre du Plan Monnet (1947), l’agronome René Dumont soutient que « c’est l’ensemble de notre civilisation rurale et même le type de paysan, qui va être bouleversé par le tracteur». La mécanisation agricole va en effet contribuer au passage d’une organisation paysanne des territoires vers une économie agricole, technique, spécialisée et organisée.

L’arrivée du tracteur dans les Hautes-Alpes - 2ème épisode

Lorsque le tracteur pénètre les fermes des Hautes-Alpes, il s’avère indispensable de l’utiliser à bon escient ce qui revient à l’équiper des outils les mieux adaptés pour répondre aux tâches de la...

Le sonomaton de l'aluminium

A l'occasion de la Fête de la Science 2014 l'Espace Alu, musée de l'épopée de l'aluminium dans les Alpes, à Saint-Michel-de-Maurienne, a imaginé un « Sonomaton de l'alu ».
Sur le modèle des photomatons, le « Sonomaton de l'alu » est une cabine qui permet d'enregistrer une histoire, une anecdote, un souvenir autour de l'aluminium.
1 2
     

Twitter
Rss
Newsletter
Réalisation et gestion du site :
Recevez gratuitement "la niouze qui roule", inscrivez-vous ici :