Connectez-vous S'inscrire

Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes

 

Site multimédia créé par le Parc National des Ecrins et le Centre de l'Oralité Alpine du Département des Hautes-Alpes

   

La lenga dou païs (Champsaur)

Pascal Perrot


Le Champsaur vu du col du Noyer : arc-en-ciel sur Saint Bonnet - Photo : Marc Corail - Parc National des Ecrins
Le Champsaur vu du col du Noyer : arc-en-ciel sur Saint Bonnet - Photo : Marc Corail - Parc National des Ecrins

La tendance générale est de parler des langues vernaculaires comme de patois, et de ceux qui la parlent comme des patoisants. Pour beaucoup, le terme de patois est péjoratif et renvoie à une période où l’usage des langues vernaculaires était interdit dans les lieux publics, notamment à l’école et au lycée, sachant que l’interdit était rarement enfreint au risque de subir les railleries de ses congénères.
L’assimilation entre patois et paysan était de mise dans ces années d’après guerre – et même avant ! - où la logique du progrès poussait les ruraux à utiliser le langage de l’administration et de sa modernité, tout en engageant les agriculteurs dans une logique techniciste. De fait, la France perd ou a perdu nombre de ses langues de territoire.
Aujourd’hui, une incantation identitaire invite les jeunes ruraux à réutiliser le terme de paysan, à lui donner la valeur qu’il recouvre, soit travailler pour son « païs », mais les efforts accomplis par quelques passionnés qui militent pour le renouveau des langues vernaculaires ne sont pas suffisants pour stimuler les ruraux et les nouveaux installés à réapprendre la langue de leur vallée.

Paul Motte et Emile Reynier sont deux fervents défenseurs de cette culture orale. Ils l’expriment avec calme et conviction, en montrant l’importance du lien homme - territoire que recouvre cette culture.

Réalisation : Pascal Perrot, studio Alys
Production : Centre de l’Oralité Alpine (Conseil général des Hautes-Alpes) et Parc national des Ecrins
Informateurs : Paul Motte et Emile Reynier
Collecteur : René Jarry
Musique : Paul Motte (enregistré pas Pascal Perrot)
Durée : 12’18
Novembre 2011





amasse-mousse | auteurs | travailler | rêver | raconter | parcourir | aménager | habiter

     

Twitter
Rss
Newsletter
Réalisation et gestion du site :
Recevez gratuitement "la niouze qui roule", inscrivez-vous ici :